A. 1. « Secrets » ou succès sûr.

  Le travail, tous les domaines, secteurs et formes compris, recherche la satisfaction des besoins. Il pose la problématique de sa réalisation aboutie: à savoir sa finalité. « Secrets » est mis en place pour que le travail parvienne, par un processus intégral, à son comble et impacte par sa portée l’ensemble de ses parties prenantes. Il décline systématiquement son objectif en trois axes majeurs, soit les « 3S »:

 – Simplifier le travail;

Soulager le travailleur;

Satisfaire les attentes.

     Ainsi, le travail est abordé sous un angle innovant. Dans une démarche qualité, il devient un espace d’épanouissement. Car le management moderne ou équitable, doit diriger et animer le travail de manière à diminuer la peine endurée par les employés, la contrainte imposée par les employeurs et la spoliation des fruits du travail par les profiteurs qui ont prévalu jusque-là.

A. 1. Définition théorique de « secrets »

       Le paradigme « Secrets » est un projet de valorisation du travail et de toutes les ressources qu’il mobilise à bon escient pour son déroulement. Il cherche à répondre à la question de savoir: comment l’action humaine peut-elle, par la plus value produite, mettre en accord toutes les parties  engagées et intéressées dans le travail? Des instruments et des canevas utiles doivent assurer le succès à travers l’approche proposée ici. En d’autres termes, « Secrets » préconise que chaque travailleur, usant de ses compétences, parvienne  à s’impliquer, avec enthousiasme, dans la production. Ce faisant, il dévoile les caractéristiques du travail dans son ouverture au monde. Il s’agit d’une stratégie innovante qui au-delà de l’efficacité, analyse le travail non pas dans un rapport de condescendance ou d’antinomie, mais davantage sous ses aspects synergiques, coopératifs et intégrateurs.

     A. 1.1. Définition générale

        Le secret est une notion polysémique. Il peut désigner une astuce non vulgarisée, s’agissant à titre d’exemple, des facultés propres à produire des effets par le travail. Il désigne aussi les arcanes initiatiques d’une catégorie de privilégiés qui sont seuls, à mesure de fournir des résultats spécifiques relativement à un domaine complexe. Or, s’agissant du travail en général, tous les hommes travaillent dés lors qu’ils mènent des opérations quelconques pour obtenir des biens. Dans les secteurs formels, informels, parallèles ou souterrains des personnes travaillent bel et bien.

       L’agriculteur, l’ouvrier industriel, le salarié du secteur public ou le voleur, le revendeur, tout comme le dealer, s’activent selon le même schéma des entreprises. En effet, toute activité, formelle ou non comprend trois pans déterminants: le projet, le déroulement du projet et la jouissance des effets de ses opérations. Dans tous les cas, le travailleur cherche à relever les enjeux majeurs du travail en suivant un schéma qui, à des nuances près, est identique. Tout d’abord, le projet appelle une réflexion qui prépare elle-même sa concrétisation. Ensuite, les opérations s’appuient sur des facultés ou des aptitudes adéquates pour s’assurer d’atteindre le but escompté. Enfin, les résultats obtenus permettent d’accéder à la jouissance et mieux de distinguer la technicité spécifique de chaque opérateur ou ce qui pourrait relever de son génie ou secret individuel, notamment dans la production de ces résultats.

      Bien sûr, en dépit des positions morales, la variabilité du degré des expertises permet d’analyser les compétences des acteurs, le type de démarche qu’ils appliquent et leur niveau d’implication à la production des biens. Le travail pose le problème d’un modèle à suivre afin que son application assure son plein succès et en corollaire l’intéressement de toutes les personnes de sa chaîne.

      A. 1.2. Définition de l’acronyme

     « Secrets » est un acronyme captivant, semblable à une clé qui ouvre les portes des processus et des outils d’une démarche de qualité assurée. Il signifie à propos: Stratégie Efficace de Concrète Réussite dans les Enjeux du Travail Satisfaisant. Chacune des notions qui expliquent cette abréviation devrait être bien cernée. L’intention basique consiste à envisager le travail avec optimisme et à le dérouler individuellement, ou surtout collectivement, étant assuré de le conduire à bon terme, avec des solutions bénéfiques pour tous les travailleurs et aussi pour tous les associés.

      A. 1.3. Théorie stratégique

     Au plan stratégique, « Secrets » est une suite logique .qui déroule un ensemble de processus articulé merveilleusement pour une finalité salutaire. Sa base est constituée d’une politique qui définit les axes dominants de la démarche et oriente les acteurs vers des espaces de travail aux activités complémentaires. Cette démarche s’appuie en plus sur un écosystème favorable à l’apaisement et au développement des attitudes et comportements productifs.

     « Secrets » découvre aussi un système composé de trois piliers cycliques et intégrés. Il inspire à son tour une méthode de cinq phases essentielles qui donnent droit à une stratégie de douze composantes. C’est là où la valeur ajoutée optimale doit être obtenue, en mettant à contribution des ressources humaines diverses, mobilisées, motivées et impliquées non pas seulement avec des instruments performants mais aussi des référentiels bien établis. En somme, « Secrets » propose une ingénierie innovatrice dans le management du travail.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s