A. 6. Les neuf enjeux du travail réussi

A. 6.1. L’enjeu de l’existence des personnes intéressées

     Le travail n’a de sens que parce qu’une clientèle cible de consommateurs ou de bénéficiaires existe et est disposée à utiliser les biens et les services fournis par ceux qui s’activent seul ou en groupe dans des secteurs déterminés.

A. 6.2. L’enjeu des exigences à satisfaire

      La clientèle a constamment des besoins à satisfaire.

A. 6.3. L’enjeu de l’établissement des ressources;

   Pour fournir une activité productive, le travailleur doit disposer d’un certain nombre de ressources indispensables à son action. Avec elles, il ne tire pas les biens du néant, à la manière du Dieu créateur ou d’un magicien astucieux: pourvoyeurs de ressources naturelles ou artificielles, mais il les prélève dans son milieu de vie ou les élabore. Par conséquent, il a besoin de moyens adéquats à même de satisfaire soit ses propres besoins, soit ceux de ses proches ou les attentes des consommateurs dont certains sont parfois peu connus.
Des outils ou savoirs simples: physiques, mécaniques, intellectuels, humains, financiers ou techniques au plus sophistiqués: cybernétique, robotique, télématique, etc… il y a un effort à fournir ou des contraintes à surmonter pour les obtenir. Il faut notamment répertorier, hiérarchiser, mettre à disposition et en cohérence les ressources qui conviennent à une activité donnée avant d’en éprouver les performances. Ces défis dissimulent mal des enjeux de taille que recèlent les différents types de ressources. En effet, si l’on parvient à les surmonter, le travail peut produire sûrement ses effets à un niveau optimal et contribuer à l’épanouissement de ses partenaires et de ses bénéficiaires potentiels.

      Le travail fournit à ses bénéficiaires des effets mérités. Avec ceux-ci, un contentement méritoire permet de jauger de sa pertinence en rapport avec les exigences initiales et de l’impact de son impact sur le développement. Dans la logique de « secrets », le travail doit produire des réponses concrètes aux préoccupations des populations par une garanti de qualité, par le relèvement de ses nombreux défis ou par l’atteinte de ses objectifs majeurs. S’agissant de défis, il convient de réaliser les objectifs généraux du travail en surmontant autant que possible les difficultés liées à chaque activité. C’est dire si la réussite du travail consiste en la capacité dont on fait preuve à remporter les six enjeux inéluctables et permanents des défis suivants: l’exigence à satisfaire des besoins, l’effectivité de la mise en place des ressources, l’efficience de celles-ci, l’efficacité de leurs produits, l’épanouissement des populations dans la logique intégrée et bien comprise de l’éthique dans la quête du bonheur pour tous.

A. 6.4. Enjeu de l’efficience ou de la productivité
      Sans doute, tout travail idéal doit produire des bons résultats. Il nécessite des ressources et des technologies capables de répondre, en temps opportun et dans les plus brefs délais, à différentes sollicitudes par des produits adéquats. Autant les ressources n’œuvrent pas par elles-mêmes autant leur fonctionnement doit être efficient ou optimisé, c’est-à-dire valorisé rationnellement au sens anglais du terme. Il s’agit de réaliser des prouesses qualitatives sans altérer les ressources: le temps, les savoirs, les fonds et les équipements, notamment de la menace de dégradations et du sous-emploi.
En effet, l’efficience se trouve au cœur du processus de « secrets » avec, en combinaison congruente, la qualité des produits et la satisfaction d’agir au meilleur niveau des performances des ressources. Pour cela l’expertise, l’expérience et l’innovation doivent s’allier harmonieusement dans une synergie parfaite au travers de toutes les ressources. En écartant les conflits, en limitant les risques et accidents du travail, en apaisant les tensions ou en diminuant le stress et en évitant le gaspillage et l’usure pour relever les enjeux, la rentabilité des ressources se réalise par le travail savamment mené. En toute compétence et en toute responsabilité, sachant que les produits obtenus sont ceux que les populations attendent pour satisfaire leurs besoins, il importera de ne point les décevoir. Il faut comprendre que le travail dans cette perspective doit optimiser les contributions des ressources afin de garantir des résultats nécessaires et suffisants.
En fait, il est question de productivité ou d’efficience dés lors que les ressources utilisées donnent par leurs meilleurs performances, en nombre, en qualité et à temps, des réponses adéquates aux exigences correspondantes des populations.

A. 6.6. Enjeu de l’efficacité des produits
     L’enjeu de l’efficacité aborde la que
stion de savoir si les produits du travail apportent les justes et convenables réponses aux besoins des populations. Les biens et les services : fruits du travail sont destinés aux usagers ou aux consommateurs de tout bord selon des modalités usuelles, propres aux communautés humaines. La correspondance entre le produit et le besoin doit être telle que la satisfaction de ce dernier génère un sincère contentement chez les bénéficiaires.
Pour rendre le travail efficace, il doit, au-delà de son efficience, s’ajuster sur les besoins réels des gens. Il suppose une bonne étude du marché avec comme corollaire un marketing qui cible adroitement la clientèle-reine. En effet, la clé de voûte du processus de production de biens ou de prestation de services se trouve être le client ou simplement le consommateur voire l’usager selon les cas. Si l’on ne met point en avant ces personnes et leurs exigences, le travail ne saurait revêtir son caractère noble et valorisant ou même étendre le plus possible son aire d’influence.
La satisfaction des attentes des populations par le travail se mesure en définitive par leurs divers avis. Ces avis sont requis tout au long du processus afin de conformer les approches et les opérations aux volontés d’apporter des bons produits aux besoins connus, projetés ou suscités par la publicité. Le travail dans tous les contours des savoirs issus de l’expertise, de l’expérience ou de l’innovation, mesure son efficacité à l’aune de la pertinence de ses résultats relativement aux nécessités en cours.

A. 6.5. Enjeu de l’exubérance des produits

A.6.7. Enjeu de l’épanouissement des populations

A. 6.8. Enjeu de l’excellence de l’environnement.
     La remise en situation de la finalité du travail est une constante qui découle des exigences de bien être et de modernisation des populations. Elle pose la question essentielle de savoir si le cheminement du développement était accessible à tout État dans le monde? Satisfaire définitivement ou durablement les besoins humains reste-t-il une gageüre qui rende impossible l’arrêt du travail?
Le cycle incessant du travail permet de promouvoir le contentement des populations par l’étalement dans l’espace et dans le temps, en qualité et en nombre, des biens sollicités. L’écoute des préoccupations des populations et la mobilisation des ressources indispensables, efficientes et efficaces sont des préalables incontournables. L’enjeu mis en exergue désigne bien évidemment le développement autrement appelé l’épanouissement des hommes.

   Le développement qui en résulte découle d’un processus permanent qui s’insère dans la dynamique de « secrets » dans la mesure ou le bien être visé exalte l’épanouissement de l’humanité et scande la satisfaction de ses sollicitudes, notamment dans la maîtrise de l’espace, du temps et de la nécessité des échanges des biens, des personnes et des savoirs. Suivant les contraintes historiques le processus de développement se heurterait aux égoïsmes individuels, aux intérêts partisans des groupes ou des États et aux idéologies actuelles fortement marquées par la nécessité et une tendance opportuniste. Par « secrets » le développement, avec un accent porté sur la préservation des ressources du milieu, assure un épanouissement durable et non exclusif ou conflictuel des populations. Car le développement est un bien collectif, profitable à tous sans conflit ni discrimination s’il respecte les principes éthiques.

    A. 6.9. Enjeu de l’éthique pour les valeurs pérennes

   Le travail, par sa quête des biens, s’aligne indubitablement dans le domaine de l’éthique. Il est un acte éthique. Car il contribue à la construction du bonheur des hommes; à conditions de respecter une démarche qui garantit la pensée pertinente, la conscience éclairée et l’émergence des valeurs stables, propres à apporter des réponses idoines aux préoccupations essentielles des populations en dehors des discriminations criardes. Les actions entreprises pour apporter des bonnes réponses aux besoins essentiels des hommes: vivre, se déplacer et s’implanter exigent de rechercher les ressources les plus viables, les infrastructures les plus stables et les espaces plus vivables. L’efficacité et l’accessibilité de tout cela dans la transparence en assurent la confiance finit par se déployer en autant de valeurs que le contexte l’exige.

     Par sa démarche: « secrets », le travail permet le couplage harmonieux du développement et de l’épanouissement dans un enjeu d’envergure systémique: social, technique, financier, économique et éthique. Car toute activité humaine de production doit avoir une portée universelle comme visée ultime. Personne en effet, ne travaille qu’avec ses seules ressources ni même pour soi exclusivement. Pour cela il faut  travailler plus et mieux mais en toute confiance, selon son expertise, son expérience et son génie régulièrement mis à jour. En donnant le meilleur de ce que l’on sait, par le travail, on consacre l’essentiel de ses ressources disponibles au service de la communauté ; on s’engage à s’épuiser pour ses semblables. Ainsi, travailler en toute confiance revient à se sacrifier pour une cause humanitaire qui induit le développement, c’est indubitablement aimer en toute sincérité.

     A. 6.8 L’enjeu de l’excellence systémique

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s