B. 9.4.4 L’audit

   L’audit (on prononce le t final) selon Wikipédia est une expertise professionnelle effectuée par un agent ou un organisme compétent et impartial aboutissant à un jugement par rapport à une norme sur les états financiers, le contrôle interne, l’organisation, la procédure, ou une opération quelconque d’une entreprise. L’audit de ce fait désigne une forme d’évaluation qui intervient à une échéance d’un à cinq ans, en fonction de la pertinence des normes, de l’urgence des exigences, de la nécessité d’optimiser et de pérenniser les activités d’une structure soucieuse de ses performances. Il consiste en une série de procédés d’investigation, de vérification ou de contrôle visant à dresser un état des lieux d’une entreprise pour en ressortir les forces et les faiblesses. L’audit apparaît comme un outil objectif et indépendant de mesure de la performance. Son enjeu majeur se trouve par conséquent dans la perspective d’amélioration d’un système sur lequel il s’applique convenablement.
Pour réaliser un audit, il faut interroger les acteurs du système, analyser les documents et les résultats du travail en les comparant aux référentiels fondateurs, opérationnels et normatifs en vigueur dans la structure. Expertise sans complaisance d’une entreprise engagée pour le succès et le progrès, l’audit permet à l’ensemble des règles et des normes établies en son sein d’être promues et/ou ajustées à bon escient, dans un environnement où la concurrence semble dominer  les parties, en interne comme en externe. Les pratiques courantes sont mises en examen pour en déceler les dysfonctionnements et définir les voies de remédiation. Toutes les ressources principales y passent, notamment les finances et leurs usages, les instruments techniques et leur fonctionnement habituel, l’environnement socioéconomique et son impact sur la vie de l’entreprise. Elles intéressent l’auditeur dont la tâche exige la maîtrise des canons de son métier.
Au delà de ses différentes formes qui résultent de son origine, de sa cible ou de l’étendue de celle-ci, l’audit contribue à préserver la santé d’une entreprise capable de se soumettre à examen afin de mieux ajuster sa démarche pour des résultats de qualité. Il prépare une reconnaissance quant à sa capacité à poursuivre une action dont l’impact social doit être conforme aux exigences en ce domaine.
   B. 9.4.5 La conformité
La conformité, d’après un post du site Wikipédia, désigne la situation d’un document, d’une structure ou d’une situation qui présente un accord complet ou une adaptation totale par rapport à une norme ou à une référence précise. Elle revêt le plus souvent une valeur juridique et/ou stratégique, notamment dans la gestion de la qualité. Ce terme est répandu en banque, en assurance et dans les administrations lorsqu’il convient, ppour des autorités habilitées, de certifier ou d’authentifier des documents reproduits sur la base des originaux.
Dans l’univers de la finance et du gouvernement d’entreprise, on utilise le terme anglais « compliance » qui exprime aussi bien la conformité que la convenance. Les actes d’état civil, les diplômes et autres attestations revêtus du sceau et des signatures des autorités compétentes sont dignes d’intérêt et font foi dès lors qu’ils sont reconnus conformes aux originaux.
La conformité est un déterminant essentiel de l’évaluation et de l’assurance qualité. Elle peut résulter des normes juridiques de manière obligatoire ou des mesures internes de quête de succès ou de compétitivité. Elle vise l’autonomisation des acteurs suivant un cadrage normatif dans la perspective de l’excellence.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s