12. La tactique de « secrets » : « T.R.E.S.O.R »

La tactique est, comme la stratégie, inspirée de l’art de la guerre. Elle consiste à placer convenablement les ressources, surtout humaines, en vue de produire des effets efficaces. Pour parvenir à cette fin, il faut manager les diverses compétences en ayant pour objectif de réussir à relever les huit enjeux proposés par « S.E.C.R.E.T.S », tout en sauvegardant une parfaite cohésion interne et une belle ouverture aux innovations opportunes. Ce dispositif, que nous désignons: « T.R.E.S.O.R.S », prépare une action productive très précieuse. Aussi, au plan pratique la tactique qui ressort de notre approche stratégique comporte sept articulations capitales.
12.1. Le travail d’après « S.E.C.R.E.T.S« 
Le travail dans le cadre de notre stratégie: « secrets », désigne un acte humain, social et déontologique aux fortes connotations éthiques. Il doit mobiliser en priorité des savoirs, mais aussi des énergies, afin de produire à partir d’un certain nombre d’intrants des résultats concrets. Lorsque ces savoirs sont opérationnels et mis en valeur dans un contexte aux exigences bien cernées, ils deviennent des compétences qui répondent à des besoins spécifiques.
D’une manière générale, l’homme qui travaille accompli trois types d’activités : la conception, l’action et l’évaluation. En d’autres termes, il pense, agit et apprécie le travail et ses effets. Par conséquent il peut, en même temps ou tour à tour, s’impliquer comme concepteur, acteur ou facteur d’un travail donné. Cela appelle un engagement volitif, une implication ajustée et une motivation adaptée au milieu, selon le domaine concerné. Le management mis en oeuvre pour encadrer ces différents aspects du travail doit assurer la constance des opérations efficientes, l’efficacité des effets générés et la jouissance équitable de leurs fruits. A cet égard, le propos du célèbre écrivain Voltaire s’agissant du travail : « Le travail éloignerait de nous trois maux: le vice, l’ennui et le besoin » peut revêtir sa véritable signification.
A l’observation, le travail donne un sens à la vie humaine. Il est nécessaire et même indispensable pour une exigence de rationalité organisationnelle et fonctionnelle. Car de la sage préparation de la démarche y afférente dépend son succès et l’effet induit de l’épanouissement de tous: penseurs, acteurs et facteurs. Chaque être humain doté d’un potentiel doit logiquement se valoriser par le travail afin d’apparaître comme une opportunité pour certains besoins connus. En d’autres termes, savoir faire quelque chose c’est s’obliger à la faire pour se rendre utile et soulager des cibles données de personnes en attentes de satisfaction.
12.2. La régularité au travail
Avec les nouvelles possibilités de mobilité, la circulation instantanée de l’information et de la délocalisation des entreprises qu’offrent notamment les logiciels numériques avec les TIC et le fameux « village planétaire », la présence au poste et la sédentarisation ne sont plus des exigences ,absolues de productivité. L’important réside davantage dans une activité fiable, méthodique et habituelle qui vise à produire en tout lieu des biens matériels de qualité, des services conformes aux besoins ou des valeurs numériques au goût du jour.
En agriculture par exemple, les travailleurs savent que le respect du déroulement du calendrier agricole doit rigoureusement et fidèlement être conduit en tenant compte des aléas liés aux ressources et aux écosystèmes. L’activité in situ reste valable mais elle n’est plus exclusive dans la mesure ou certaines activités se programment parfaitement et interviennent automatiquement, notamment l’intervention de la minuterie en irrigation dans les régions arides. La permanence assidue quotidienne, saisonnière du travail sans coup férir dénote de l’importance de la régularité qui doit porter des fruits à la mesure des investissements consentis.
En somme la présence au travail doit s’accompagner d’une activité continue: rigoureuse et concrétisée par des actes professionnellement au point, accomplies par des personnes détentrices d’une expertise avérée avec des ressources complémentaires adéquates. Ces personnes sont appelées, dans le cadre de leurs attributions respectives et en collaboration avec les autres secteurs affiliés, sans se confiner dans un espace isolé, à produire des résultats escomptés. La régularité est à prendre en compte, surtout du point de vue de l’assiduité ou de l’occupation de l’espace-temps, à œuvrer de manière optimale pour des résultats attendus.
12.3. L’effectivité du travail
Le travail doit produire les effets pour lequel il est réalisé. Il lui faut passer de la phase du projet ou du plan à celle de l’exécution, avec la production concrètes des résultats corrélatifs aux attentes des populations.
Le travailleur placé dans cette dynamique est jugé à l’activité qu’il mène réellement en s’aidant au mieux de toutes les autres ressources mises à sa disposition. Sa présence dans le lieu de travail doit consister à valoriser opportunément ces ressources afin d’obtenir une plus value de qualité. Son potentiel volitif, moral et intellectuel doit s’impliquer à ce sujet pour combattre la perte de temps, la procrastination, la paresse, les interférences intempestives, les distractions sans intérêts, la complexification et la multiplication des tâches.
Le travail effectif consiste à appliquer rigoureusement ses savoirs professionnels dans une démarche simple mais efficace par laquelle l’acteur s’épanouit. Il bénéficie de toute sorte de motivation nécessaire et du satisfecit des destinataires. Sans le travail effectif, la vie humaine n’a pas de sens. Car en dehors des ressources naturelles qui ont entraîné autrefois une économie primitive et artisanale, marquée par le ramassage, la cueillette, la chasse et la pêche, l’homme obtient tous ses biens, notamment dans l’économie moderne, par le travail effectif devenu de mieux en mieux digne d’intérêt.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s